Menu

Votre entreprise de traitement de l'eau à usage phytosanitaire

Aqua Phyto - CHINONVous recherchez une entreprise de traitement de l'eau ? Faites appel à Aqua Phyto, spécialisée en milieu agricole pour réaliser une étude et proposer un traitement de l'eau adapté afin de réduire les doses de produits phytosanitaires. 

Le traitement de l'eau

Aqua Phyto - CHINONCréée en 1990, Aqua Phyto est composée d'une équipe de 12 collaborateurs.

Nous intervenons essentiellement dans l'agriculture en France, en Roumanie, en Belgique et au Sénégal.

Découvrez nos domaines d'intervention :

Pour l'élevage, nous réalisons une qualité de boisson identique aux normes humaines.

Notre entreprise intervient également dans le traitement des biofilms que l'on trouve dans les canalisations de bâtiments hors sol.

Aqua Phyto - CHINONLa réduction des doses de traitement phytosanitaire

Notre entreprise prend en charge la mise en place de votre station de filtration et les prestations associées. Nos installations ont pour but de réduire les doses de composants chimiques réactifs et absorbants.

Aqua Phyto - CHINONQu'est-ce qu'une dose homologuée ? C'est la dose maximale autorisée par la réglementation. Lorsqu'une firme phytosanitaire homologue une matière active, celle-ci doit avoir des résultats optimum dans toutes les conditions d'utilisation.

Plusieurs études montrent que seulement 10 à 15 % du produit atteint sa cible ! Mais où passent les 85 % de produit qui ne font pas effet ?

Solution : Aqua Phyto redonne un facteur favorable aux traitements, grâce à sa démarche appliquée par les exploitations qui lui font confiance. C'est à dire :

  • Maîtriser l'eau en la rendant la plus neutre possible et en l'adaptant au pH de la matière active utilisée qui devient plus soluble
  • Augmenter la conductivité de l'eau
  • Tempérer l'eau selon les préconisations du fabriquant pour l'incorporation de la molécule dans le pulvérisateur
  • Réduire le temps de pénétration des produits dans les cires cuticulaires afin d'éviter les phénomènes d'évapotranspiration
  • Respecter les conditions climatologiques au moment du traitement
  • Respecter une concentration de matière active selon les volumes d'eau pulvérisés

A ce stade de l'intervention, les doses ne sont pas réduites. Mais les pertes sont maîtrisées. On conserve la même concentration de matières actives à l'hectare. Si l'on maîtrise les éléments bloquants et neutralisants avant l'impact et la pénétration dans les plantes traitées, il est possible en théorie d'atteindre la réduction des doses homologuées de 85 %.
Dans la réalité, il en va tout autrement : si on ne maîtrise que l'eau, la réduction de produit ne sera que de 30%. Si on augmente la conductivité de l'eau, il est impératif de réduire l'ensemble des produits de 40 à 50 %. Si on y rajoute la correction de pH, selon l'index Phyto sanitaire, la réduction de dose sera supérieure à 50 %.

Pour réunir tous les facteurs de réussite, il est obligatoire de respecter les conditions optimum d'applications.

  • La micronisation favorise la répartition des produits phytosanitaires sur les plantes
  • L'hygrométrie favorise la pénétration des produits dans la plante, l'idéal est de travailler de 60 à 90 %

Des économies de 50% des factures phytosanitaires

L'eau : un des principaux composants chimiques réactifs et absorbants

L’origine de cette méthode de travail nous vient d’un ingénieur agronome canadien, Monsieur Georges LAMARRE, cf Farmer’s Digest "FINE TUNE YOUR CHEMICAL FINE WATER".

Il démontre l’influence des éléments réactifs de l’eau (Ca++, Mg++, Fe++, Fe+++, Al+++, Zn++, K+ et MO), lorsque celle-ci est en contact avec les produits de traitements.
L’eau à une influence sur la qualité des traitements, elle peut faire varier l’efficacité d’un traitement de 30 à 80 % !
Celle-ci est rarement pure, on y trouve fréquemment :

Des éléments chimiques

  • Ca ++ carbonate de calcium
  • Mg ++  carbonate de magnésium
  • Fe ++ carbonate de fer
  • Fe +++  éléments ferriques
  • Al +++ aluminium
  • Zn ++ zinc

Toutes les formes carbonatées sont sous forme de sel ou d’esters.

Dés lors où l’on a en contact un ion carbone avec une autre molécule, le carbone est réactif et fixe toutes les autres molécules avec lesquelles il peut avoir été en contact.
Plus le temps de contact entre les produits de traitements et l’eau est long, plus la réaction chimique est importante.
Ce qui nous dérange, c’est surtout le carbone et toutes les formes carbonatées que l’on peut trouver dans le support de nos produits de traitement.

La matière organique

La matière organique est présente dans toutes les eaux de façon plus ou moins importante ! Ces particules solides ont des surfaces absorbantes et épongent une partie de la matière active que l’on souhaite épandre.

Ce phénomène se vérifie pour tous les traitements de prélevées, on observe une efficacité de moindre importance lorsque les sols sont pourvus d’un taux de matière organique élevé (supérieur à 3 % de MO = taux de dégradation de 80 % de la MA).

Le pH de l'eau

Le pH des eaux joue un rôle important avec les produits phytosanitaires !

Comme vous pouvez le vérifier dans l’index Phyto, le pH de l’eau a une incidence capitale sur la dissolution des matières actives. Une matière active acide aura une meilleure dissolution dans une eau à pH acide que dans une eau à pH basique.

L'entreprise

Le traitement de l'eau

Services

Traitement de l'eau à usage phytosanitaire 

Matériel

Votre bureau d'études

Article paru dans wikiagri.fr
25/07/2016

Purifier l'eau, un moyen de mieux maitriser les doses de phytosanitaires

Lire Plus
SPACE 2016
25/07/2016

Aqua phyto sera présent sur le SPACE 2016 sur le stand B45 HALL 4 du 13 au 16 septembre

Lire Plus
Heures d'ouvertures
LUNDI 8h à 18h
MARDI 8h à 18h
MERCREDI 8h à 18h
JEUDI 8h à 18h
VENDREDI 8h à 18h
SAMEDI Fermé
DIMANCHE Fermé

 

Top